Le DMP comme socle pivot des GHT : le point de vue d’Icanopée / 15 juillet 2017

Les GHT et la mise en œuvre de la convergence des systèmes d’information (SI) relève d’une démarche volontariste et forte des décideurs. Depuis 6 ans, Icanopée s’est spécialisée dans la mise en œuvre de l’interopérabilité des systèmes d’information de santé avec le DMP. Selon son Président Fondateur Xavier AUGAY, aujourd’hui nous équipons de plus en plus d’établissements, soit directement en rendant leur dossier patient DPI interopérable, soit indirectement en travaillant avec leurs fournisseurs de logiciel. Nous avons su nous rendre indispensables sur le sujet de l’implémentation du cadre d’interopérabilité du DMP, de l’authentification forte et de la structuration des données. Nous souhaitons mettre en évidence l’intérêt du DMP dans cette logique de convergence puisque ce service public de partage des données de santé a l’avantage d’exister. Pour nous, il répond aux attentes de convergence des systèmes d’information. C’est pourquoi nous soutenons l’utilisation du DMP comme socle pivot d’un groupement hospitalier de territoire. Notre point de vue est qu’un des enjeux des GHT c’est de faciliter le lien VILLE HOPITAL PATIENT. C’est notamment l’un des avantages du DMP, qui repose justement sur le triptyque ville hôpital patient. Mais aussi sur les aspects :

  •          Du soutien financier hôpital numérique HN dont l’objectif est de déployer le dossier patient informatisé interopérable DPII
  •          Des cadres d’interopérabilité, référentiels et agréments… dont il dépend
  •          De la conformité du DMP aux exigences de la CNIL
  •          Des garanties qu’il apporte sur la traçabilité, la pérennité, la sécurité…
  •          De la structuration des données dont il fait la promotion
  •          Et de son implémentation par la plupart des logiciels déjà devenus interopérables.

Nous savons que cette vision reste assez idéaliste, nous pensons aussi que le manque d’implication des acteurs sur le sujet est un point important pour un déblocage rapide de la situation. Sa faiblesse c’est que le DMP manque de retours concrets d’usage. C’est aujourd’hui ce que nous identifions comme principal point de blocage dans la mise en œuvre du DMP. Mais aussi :

  •          L’absence des acteurs de santé dans le projet
  •          Les outils insuffisamment simples pour les utilisateurs
  •          Le manque de visibilité politique sur le sujet, pourtant si stratégique
  •          La difficulté à mettre en œuvre le cadre technique d’interopérabilité à implémenter dans les systèmes d’information
  •          Les outils qui faciliteraient le déploiement au sein des établissements
  •          Le manque d’information dans les dossiers patients
  •          Et peut-être la multiplication des projets

Le DMP n’est pas le Graal, mais il a le mérite d’exister et de répondre immédiatement aux attentes. Reste aux établissements à exiger des éditeurs une intégration de bon niveau et à procurer les outils de coordination attendus par les acteurs pour répondre aux attentes des professionnels. Icanopée va y consacrer ses moyens pour promouvoir ce service public national garantissant une équité dans l’accès au soin. Nous proposons donc aux GHT d’utiliser le DMP comme pivot. Bien sûr nous savons les limitations de cette proposition, mais il nous semble important de soutenir les établissements qui prennent déjà cet engagement. L’effort pour mettre en œuvre l’interopérabilité au sein des établissements est peut-être une première pierre à l’édification d’un SI global pertinent à l’échelle d’un territoire.

Retour aux actualités