Les dossiers / Applications mobiles et SIH…

Applications mobiles et SIH…

Petit à petit, le smartphone s’impose dans l’univers de l’informatique de santé, que ce soit au sein des applications traditionnelle dans les établissements, dans le cadre de la collaboration des professionnels ou encore sous prétexte de service à valeur ajoutée pour le patient…

 

Avec une ergonomie spécialement étudiée, les terminaux mobiles peuvent offrir de nouvelles possibilités tout en optimisant le temps opérationnel des professionnels de santé. Ce temps peut alors être mis à profit pour favoriser le relationnel patient et, plus globalement, contribuer à la qualité des soins. Le recueil des données au plus proche de l’action de soins diminue les risques d’erreurs et participe à la démarche globale de traçabilité. Photos, dictée numérique, alertes SMS sont désormais le lot commun de tous ceux qui participent au suivi du patient, non seulement dans l’établissement, mais aussi avant son arrivée et après son hospitalisation. Qui plus est, pour un établissement, l’utilisation d’une solution mobile à la pointe de la technologie est aujourd’hui, vis à vis de la « génération connectée », un critère essentiel d’attractivité...

Les applications mobiles : pour quels services ?
Si les applications SIH se sont jusqu’alors concentrées sur le séjour du patient, avec les dispositifs de mobilité, l’informatique de santé est plus à même de s’intéresser au parcours du patient « avant » et « après » le séjour. C’est en ce sens que les évolutions sont les plus significatives chez les éditeurs, excepté les cas de mise en œuvre d’objets connectés pour le suivi de pathologies (par exemple le diabète). La plupart du temps, les applications mobiles sont proposées en tant que fonctionnalités annexes du socle ERP de l’établissement : prise de rendez-vous sur mobile, pré-enregistrement à l’arrivée dans l’établissement, échange de documents (ordonnances, résultats, etc.), messagerie, notification temps-réel, géolocalisation, questionnaire national de satisfaction (E-SATIS), accompagnement et suivi post-opératoire, etc. L’objectif est d’arriver à un gain de productivité tout au long du parcours patient. A minima, quelques établissements exploitent déjà des applications mobiles pour le rappel la veille du rendez-vous ou le contrôle du lendemain de l’intervention (échelle de douleur), même si du côté des éditeurs le panel de fonctionnalités est bien plus large…

La généralisation du « Libre-Service »
De plus en plus de solutions intègrent un mécanisme d’enregistrement libre-service à l’accueil des consultations. C’est par exemple le cas chez Softway Medical, Canyon Technologies, etc. Chez AEGLE, avec la plateforme AmiCARE, l’identification est faite par simple lecture d’un QR code ou par saisie d’un code reçu par SMS. Le système étant relié au SIH, le secrétariat est automatiquement notifié de l’arrivée du patient dans l’établissement. Ce type de solution, rapide et sécurisé, est particulièrement adapté à l’optimisation du flux Patients dans le cadre de la gestion des rendez-vous en ambulatoire. Selon le principe du « libre-service », la plupart des éditeurs proposent une approche selon trois axes : le personnel de l’établissement (administratif et/ou médical selon le cas), le praticien et le Patient. Il s’agit parfois d’une évolution d’un environnement full-web existant mais, de nos jours, il est préférable d’opter pour des solutions « natives » SmartPhone.

Le collaboratif : le « carburant » des applications mobiles
Les besoins collaboratifs en santé, que ce soit du côté des praticiens ou en matière de communication avec le patient ont favorisé l’émergence d’applications de mobilité. Par exemple, la plateforme AmiCare (AEGLE) vise à offrir une meilleure coordination dans le suivi des patients, notamment entre l’hôpital et la ville. Le patient peut gérer ses informations personnelles, planifier ses rendez-vous, récupérer des documents, compléter des formulaires d’inscription, etc. Un service de « tchat » permet aux praticiens d’échanger instantanément entre eux et la messagerie peut être mise à profit pour envoyer des messages à un patient en particulier (résultats, consignes pré- ou post-opératoires, etc.) ou à un groupe de patients (communication événementielle). L’une des caractéristiques de cette plateforme est de s’intégrer à toute solution SIH existante (quel que soit l’éditeur) via un ensemble de services web.

L’application mobile en complément de consultation d’un DPI
Chez Maincare Solution, comme chez la plupart des éditeurs disposant d’une base installée conséquente, l’approche « mobile » vient naturellement en complément de l’existant : le dossier patient qui concerne tous les professionnels de santé de l’hôpital. Qu’il s’agisse de médecins, soignants, cadres de santé ou paramédicaux, le constat initial est le même : les PC fixes ou portables et leurs chariots sont lourds, encombrants, et ne peuvent pas être utilisés dans de bonnes conditions au plus près des patients. L’application mobile Linxap de Maincare Solution vise à répondre aux enjeux de mobilité dans un établissement. Elle permet non seulement de consulter, mais aussi d’alimenter le DPI en diminuant le risque d’erreurs de retranscription. Côté consultation, le personnel de soins dispose d’un accès immédiat à la pancarte, aux prescriptions, au plan de soins, aux observations médicales, aux antécédents et allergies, etc. L’alimentation du DPI au chevet du patient recouvre la collecte de constante, la saisie de grilles, l’acquittement d’actions de soins, la prise de photos, la saisie de la date de sortie prévisionnelle, la dictée audio, etc. Les paramètres de personnalisation et de sécurité sont gérés par les utilisateurs (modes d’affichages, filtres, tris, échelles de temps par défaut, etc.) en fonction des restrictions de droits d’accès en vigueur dans le DPI. Aucune donnée n’est conservée sur le terminal et le verrouillage applicatif (code PIN personnel) permet de garantir la confidentialité des données affichées suite à une mise en veille.
Aujourd’hui le domaine applicatif le plus largement couvert sur mobile reste la gestion des rendez-vous avec – dans le meilleur des cas – une synchronisation automatique avec le logiciel de rendez-vous du SIH. La cible « mobile » est le patient et/ou le praticien. Certains éditeurs, dont AEGLE, ont anticipé sur la prochaine cible - l’établissement de santé – en proposant une application mobile personnalisable selon la charte de l’établissement. Si les applications de mobilité restent globalement aujourd’hui une excroissance du SIH médical ou administratif, à terme, elles se positionneront en tant qu’outil marketing de l’établissement pour la fidélisation de la patientèle, la communication événementielle (journées nationales, portes ouvertes, actualités, etc.), voire le paiement mobile sans contacts … sous couvert d’amélioration globale de la qualité de prise en charge du patient, bien évidemment !

Les applications mobiles au service des personnes âgées
Dans le secteur de l’EHPAD, Malta Informatique innove avec le déploiement de son application MON TITAN MOBILE téléchargeable gratuitement sur l’Apple Store et Google Play. Cette application vise à améliorer la qualité de prise en charge et le suivi des résidents dans les établissements médico-sociaux. Elle permet de créer des alertes personnalisées avec notification pour les mouvements (entrée, hospitalisation, etc.), les nouvelles prescriptions, la réception de résultats d’analyse biologique ou encore la chute d’un patient. Chaque utilisateur peut ainsi paramétrer des alarmes en fonction de son métier. Par exemple, le médecin traitant peut recevoir, depuis son cabinet médical, une notification de renouvellement d’ordonnance ou encore un rappel de vaccination. De même, le personnel soignant peut disposer instantanément des transmissions ciblées, de la planification ou être averti d’événements particuliers (chute d’un patient, arrivée d’une ambulance, etc.). Cette nouvelle application conforte le positionnement pluri-disciplinaire de la solution TITAN autour de deux modules phares : TITAN Facturation et TITAN Soin & Animation.

Retour aux dossiers