Les dossiers / La santé "mobile" : au cœur du SIH de demain

La santé "mobile" : au cœur du SIH de demain

Les systèmes de santé mobile visent à accompagner les établissements de santé et les praticiens de cabinet de ville vers plus de collaboration avec, comme pivot, le parcours du patient. Qu'il s'agisse de stratégie ville-hôpital ou encore de « virage » ambulatoire, les dispositifs mobiles s’imposent avec évidence dans le paysage SIH de l’hôpital connecté…
 

Quel que soit l’éditeur (NOUVEAL, EXOLIS, MAELA, CGM, etc.), l’objet principal est de renforcer le lien entre les patients et l’établissement de santé via une application mobile associée à un portail web et parfois à un intranet pour une intégration directe d’informations au cœur même du SIH. Le secteur d’activité le plus investigué est assurément celui de la chirurgie ambulatoire. Par exemple, chez NOUVEAL, le projet e-fitback de préparation de suivi du patient, initié en 2014, est né d’une collaboration étroite avec un acteur « métier » : le Groupe CAPIO, l’un des leaders en chirurgie ambulatoire et en RRAC (Récupération Rapide Après Chirurgie) avec de plus de 20 cliniques dans l’hexagone et plus de 100 établissements en Europe !

Outre les sociétés spécialisées du secteur de l’informatique mobile, certains éditeurs de progiciels de santé anticipent ces nouveaux modes d’usage. C’est par exemple le cas d’AEGLE avec sa solution AmiCare : un socle dédié aux échanges d’informations entre les établissements de santé et leurs praticiens, les cabinets de ville et les patients. Disponible sur plusieurs supports (web, smartphones, bornes tactiles), le système est accessible 24h/24, 7/7 et les données sont synchronisées avec le SI de l’hôpital par le biais de services web. Côté fonctionnalité, AmiCare permet, grâce à une gestion de formulaires intégrée, de simplifier les formalités amont et aval d’une hospitalisation. Le patient renseigne les formulaires en ligne, à son rythme, puis reçoit une confirmation de sa demande (avec la fonctionnalité de messagerie AmiCare, le patient peut également recevoir sur son mobile ou sur son espace personnel web des informations avant l’intervention). Une telle solution permet de gagner un temps précieux le jour de l’hospitalisation et d’assurer une meilleure transmission des informations saisies.

L’écosystème AmiCare d’AEGLE propose une plateforme web avec des espaces réservés pour l’établissement, le praticien et le patient. L’application mobile est en téléchargement gratuit (iOS et Android).

Les cas d’exploitation des formulaires sont nombreux : questionnaire avant hospitalisation, questionnaire après hospitalisation, préadmission (avec souhaits de prise en charge), fiche administrative (désignation d’une personne de confiance), appel de la veille, appel du lendemain, suivi de douleurs, questionnaire de satisfaction (indicateur format E-SATIS de l’HAS).

Pour répondre aux nouveaux usages mobiles en Santé, la société EXELUS s’appuie sur une équipe pluridisciplinaire d’ingénieurs, de designers, d’ergonomes et d’experts métiers avec une démarche systématique centrée « utilisateur ». Chez PROKOV, éditeur de la solution MédiStory 4, l’idée maîtresse a été de miser sur les dispositifs de type tablettes (iPad) pour mieux répondre aux nouvelles organisations de soins. MédiStory 4 propose une synthèse spontanée, des suivis graphiques, un condensé des consultations, des rappels personnalisés et des documents variés pour écouter le patient, prescrire et correspondre. Chez NOMADEEC, la solution de mobilité pour le professionnel de santé au chevet du patient est aussi proposée sur une tablette tactile compatible 4G. Conçue en partenariats technologiques avec NONIN, AMEDTEC et MICROSOFT, la web-application (TelExpert) est déclinée en versions spécifiques dédiées à un métier : Check, Basic, Advanced et Medexpert. Par le biais du module « Visio-conférence » les utilisateurs « terrain » peuvent activer une téléconsultation. La connexion par Bluetooth à plusieurs dispositifs médicaux (saturomètre, tensiomètre, électrocardiogramme, glucomètre, thermomètre, etc.) permet de créer un bilan secouriste complet pour transmission à un médecin dans une structure de télé-expertise médicale. L’application TelExpert est actuellement exploitée par plus de 500 professionnels de santé en France avec 4000 bilans médicaux transmis par une vingtaine de SAMU.

Côté fonctionnalité, la plateforme web de MAELA permet de créer des protocoles de suivi, des checklists avec rappels ou encore de procéder à une demande de rappel auprès d’une infirmière dans la cadre d’un télé-suivi. L’application Maela Patient permet au patient de préparer son séjour hospitalier et d’effectuer son suivi depuis son smartphone, de n’importe quel endroit. Pour le praticien, Maela Pro permet d’effectuer une visite virtuelle de ses patients. Il peut alors traiter les remontées d’alertes en temps réel et éventuellement contacter les patients en cas de problème. Les services de « santé connecté » se traduisent chez CGM (CompuGroup Medical) par trois principales applications : MedicalNet, pour la gestion de cabinet en ligne (solution agréé HADS), CGM CONNECT (voir à ce propos notre dossier sur les messageries sécurisées dans le N°36 de my SIH magazine) et CGM eVITALE, solution de télétransmission sur tablette. Équipée d’un dispositif pour permettre l’insertion les CPS et Carte Sesam VITALE, la solution eVITALE permet au médecin de télétransmettre et de facturer en toute mobilité ! Dans certains cas, comme chez AEGLE avec sa plateforme AmiCare, un service de réception de documents est proposé. Les patients peuvent recevoir sur leur application AmiCare des ordonnances, des résultats, etc. envoyés par un établissement (ou un médecin). Le téléchargement des documents est sécurisé par la saisie d’un code de sécurité préalablement reçu par SMS. Une fois téléchargés, les documents sont conservés dans l’espace personnel AmiCare du patient.

En France, en cas de stockage « cloud », la contrainte est d’emblée celle du respect du décret d’hébergement de données de santé à caractère personnel. L’approche SaaS facilite pour l’éditeur applicatif la mise en œuvre d’une garantie de traçabilité des informations et actions utilisateurs : documents, alertes, messages, conduites suivies par les professionnels de santé et patients, etc. Comme bien d’autres, les solutions de Nomadeec (Tel Expert) ou de Maela fonctionnent en mode Saas, sur une plateforme web et via des applications mobile (Google Play et Apple Store) et les développements, généralement basés sur les derniers standards technologiques, répondent aux exigences de la CNIL et de l’ASIP (HADS). Chez iHEALTH, les données sont stockées chez IDS, un hébergeur certifié ISO 27001:2013 et agréé « Santé » depuis 2010. Il existe néanmoins des approches différentes. Par exemple, chez EXOLIS, l’établissement de santé fournit l’application aux patients et les données sont hébergées par l’hôpital. EXOLIS fournit l’outil et le canal de communication, l’établissement de santé gère le contenu (questionnaires, jeux pédagogiques, etc.). En ce qui concerne la mobilité et le cloud, l’approche la plus différenciante reste celle de PROKOV. En effet, avec MédiStory iPad, cet éditeur revendique une mobilité sans dépendance à l’Internet. Les données locales à l’établissement sont embarquées sur les tablettes pour être synchronisées au retour au bureau. Le même procédé peut éventuellement alimenter une sauvegarde au domicile du praticien.

iHealth propose de nombreux objets connectés : Tensiomètres, oxymètres de pouls, balances, glucomètres, bracelet pour l’activité et la natation, etc. Les résultats peuvent être suivis sur les applications MyVitals et Gluco-Smart disponibles sur iOS et Android.

Pour les patients, les solutions permettent de procéder à une préadmission depuis le domicile et de s’informer en amont sur leur hospitalisation. En communiquant avec les soignants via une messagerie sécurisée, les patients deviennent acteurs de leur propre parcours de soins. Parmi les fonctionnalités les plus classiques, on retrouve le rappel de rendez-vous, la préadmission en ligne, les consignes médicales, les questionnaires (veille, lendemain, suivi, satisfaction, etc.). L’accompagnement des patients à distance en amont de leurs hospitalisations s’accompagne, pour certains, de fonctionnalités avancées de gestion des complications post-opératoires. Dans ce cas, l’objectif est aussi d’accompagner les équipes dans la conduite à adopter en cas de complication. C’est par exemple ce que propose la solution e-fitback de NOUVEAL avec un système de détection de situations à risque. La particularité de cette solution est de proposer, par ailleurs, des passerelles de connexion avec le SIH en gestion administrative et dossier patient, via les standards HL7 et IHE PAM. L’interface de paramétrage est suffisamment intuitive pour permettre aux professionnels de santé de soumettre leurs propres contenus interactifs (questionnaires, checklists, vidéos) dans le but d’améliorer et de structurer la prise en charge. Avec la solution MAELA, outre la préparation du parcours de soins des patients, l’objectif est de sécuriser le retour à domicile, notamment dans le cadre des séjours en ambulatoire, d’une prise en charge RAAC ou des suivis de grossesse. MAELA propose classiquement une plateforme web avec un accès patients différencié de l’accès professionnels de santé. Les applications Smartphone sont gratuites et la spécificité de la solution est de proposer de nombreux objets connectés avec un plateau infirmier de télé suivi patient disponible 24h/24 et 7j/7 (avec actuellement un pool de 18 ressources). Que ce soit avec les solutions de Nouveal, de Maela ou d’Exolis, le constat est sans appel : la communication Patient devient le nouvel axe d’évolution des SIH...

La course aux nouveaux usages

De nos jours, l’amélioration de la prise en charge et la satisfaction des patients sont des enjeux majeurs pour tous les établissements. Globalement les patients manquent d’information, tant en amont qu’en aval de leur intervention. Le fait de disposer d’un canal de communication simple et direct entre patients et professionnels de santé permet de diminuer les facteurs de stress et d’anxiété. Avant toute prise en charge, le patient dispose de toutes les informations utiles. Les solutions peuvent être vues comme une sorte de boîte à outils permettant aux médecins et à l’établissement de choisir les informations les plus pertinentes pour amener le patient à comprendre et suivre sa prise en charge. Parmi les solutions les plus avancées, on retrouve, en post-hospitalisation, la possibilité de contacter une infirmière spécialisée à n’importe quel moment ou encore l’agrégation automatique des données collectées par les objets connectés associés au patient.

Outre la sécurisation et l’automatisation de tâches (recueil de mesures, saisie des signes cliniques, prise de photos et vidéos, etc.), les solutions mobiles en Santé répondent à un enjeu majeur : La lutte contre la désertification médicale, notamment en zones rurales. L’agenda Patient connecté au logiciel SIH ou au logiciel de cabinet entre dans les mœurs. À terme, parmi les services sur lesquels la concurrence des éditeurs risque de s’intensifier, on peut parier sur le paiement mobile, la visualisation d’images médicales (DICOM) et, à plus court terme, la mise en place de guichets 24/24 - 7/7 dédiés au télé-suivi des patients : une véritable révolution de prise en charge…

 

Retour aux dossiers